Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt... singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art...

 

« Gorille »

Akira YOSHIZAWA

吉澤 章

Au japon, le papier plié...

Akira YOSHIZAWA 吉澤 章 est le maître de l’Origami (折り紙), nom japonais de l’art du pliage du papier.

Initiateur au Japon du renouveau artistique de l’origami après la deuxième guerre mondiale, Akira YOSHIZAWA recherche avant tout la vérité figurative.

Le type de travail illustré par « le Gorille » d’Akira YOSHIZAWA, ci-dessous nécessite un papier fort et très résistant. Les volumes sont ensuite humectés pour mieux les modeler. Dans cette technique de « pli humide » (wet-folding) le papier est humidifié avant de le plier, donnant au pliage un aspect sculpté. Par la conception de ce genre d’innovations techniques et son enseignement, Akira YOSHIZAWA est considéré comme ayant fait beaucoup dans le changement qui a permis à l’origami de devenir une forme d’art, par opposition à une discipline traditionnelle du Japon.

Origami (pliage figuratif en papier)  JPEG - 16.3 ko
Akira YOSHIZAWA « Le Gorille »
Origami (pliage figuratif en papier)

Le nom d’Origami (折り紙) vient de « Oru » (折る - Plier), et de « Kami » (紙 - Papier).

  • Constructions d’Origami Modulaire, ou Kusudama 薬玉 , dans lesquelles plusieurs pièces (feuilles) de papier sont assemblées pour former un tout.
  • En mars 1998, Akira YOSHIZAWA est invité à exposer ses origamis au musée du Louvre. Il décède le 14 mars 2005, à l’âge de 94 ans.
  • 1944 « Origami Shuko » d’Isao Honda (本多功).
  • 1954 « Atarashi Origami Geijutsu » (Le Nouvel art de l’origami), première monographie d’Akira YOSHIZAWA, comprenant le « Yoshizawa-Randlett system » de notation des plis d’origami qui est devenu la norme pour la plupart des origamistes.
  • Le Centre International d’Origami de Tokyo au Japon.