Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt... singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art...

 

« Nu descendant un escalier » n°1 - 1911

Marcel Duchamp (1887 - 1968)

peintre

« Nu descendant un escalier, n°1 », peinture à l'huile, 1911.  JPEG - 41.2 ko
Marcel Duchamp
« Nu descendant un escalier, n°1 », peinture à l’huile, 1911.

Dans son « Nu descendant un escalier », de 1911, Marcel Duchamp essaie de représenter sur la même toile les différents stades du mouvement, capturés à intervalles de temps égaux. Cette oeuvre a marqué l’ histoire de l’art :. Elle se situe à la croisée de l’abstraction et de la modernité scientifique. Marcel Duchamp, dans son « Nu descendant les escaliers » tente de géométriser le temps.

A coup sûr les chronophotographies de Eadweard Muybridge et de Jules Etienne Marey étaient en vogue.(...) Marcel Duchamp ne cherchait pas à provoquer chez le spectateur des sensations cinématiques, puisqu’il refusait tout processus impressionniste. Il avait simplement procédé à une décomposition des formes, non point en ayant en vue la simultanéité, mais dans le but de parvenir à « une représentation statique du mouvement », en un rapport entre celui-ci et une succession de lamelles spatiales à deux dimensions. Le « parallélisme élémentaire », une fois bien établi, le libérait des servitudes d’un moyen immobile d’expression, car il le menait à l’idée, technique autant que poétique, d’intersection instantanée. Sur ce nouveau terrain, une lamelle du nu, toute symbolique, quelque banale et infime qu’elle fût , acquérait une grande dimension expressive.


* cryptique : dans le sens de « caché ». (note de la claviste)