Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt… singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art…

 

La photo

Valie EXPORT

“Por un lado, mi cuerpo es el centro de mi propio mundo y, por el otro, es un objeto en el mundo de los demás”.
Valie Export

Valie Export, artiste autrichienne

« Erwatung » - 1976  JPEG - 51.1 ko
Vallie EXPORT
« Erwatung » - 1976
Sans titre - 1989.  JPEG - 87.3 ko
Valie EXPORT, photographe
Sans titre - 1989.

Selbstportrait mit Stiege und Hochhaus (Skizze), 1989 © VALIE EXPORT

Scherentänzerinnen, Fotograf : Lukas Beck, 2008 © VALIE EXPORT

Der Schrei, 1994

Valie Export
24 novembre 2009

Tapp und Tastkino, 1968 ( cinéma de la palpation et du tâtonnement)

Performance dans laquelle Valie Export porte une boite en carton qui dissimule ses seins nus. La boite possède un petit rideau comme un mini théâtre ou un mini cinéma, et Valie Export, dans la rue, invite les passants à toucher ses seins à travers la boîte.

« The Birth Madonna » (1976) : Valie Export also uses the photo-collage medium to examine the ideological content of a famous art-historical model, in this case Michelangelo’s ‘Pieta’ from St. Peter’s Cathedral in Rome. The exaggerated depiction of suffering and the idealized portrayal of woman as mother is confronted with the crude realism of a housewife’s everyday life, here symbolized by the washing machine (a variant on the same motif is Export’s ‘Strickmadonna’ with a knitting machine).

« The Birth Madonna » - 1976  JPEG - 28.7 ko
Valie EXPORT, photographe
« The Birth Madonna » - 1976

Valie Export
« Venus and Mars » 1976

In similar fashion to her video work with historical superimpositions, Valie Export uses a collage of self-portrait and a famous art-historical model – in this case, Botticelli’s ‘Venus and Mars’, 1483 – to investigate what she calls the historical ‘archive of body postures’. Through her identification with an idealized female figure in a mythological painting, the unchanging portrayal of woman through the ages is abruptly called into question.

VALIE EXPORT walks Peter Weibel on a leash in the performance Aus der Mappe der Hundigkeit (From the Portfolio of Doggishness), Vienna, 1968

VALIE EXPORT, »glas kot performans, dejanje in telo« , performans, 2007, Z dovoljenjem Charim Galerie, Dunaj

(Valie Export, 1969) »,Lièvre dans les bras d’un homme

VALIE EXPORT/Peter Weibel,bleu-jaune

Belvedere Gardens in Vienna with a sculpture from Valie Export, an Austrian female artist,
shot on 7D @ 70mm, f/5.6, 200 ISO, 1/30, Filters : Circ-Pola, Date : Wednesday, October 20, 2010, Time : 5.15 PM.

Valie Export, Timm Ulrichs

« Syntagma », 1984

« Syntagma » (1984).  JPEG - 69.6 ko
Valie EXPORT, photographe
« Syntagma » (1984).

Valie EXPORT et la paire de ciseaux

« Scissors » : Belvedere Gardens in Vienna with a sculpture from Valie Export, an Austrian female artist,

La double-paire de ciseaux en perspective.  JPEG - 48.6 ko
Valie EXPORT, photographe
La double-paire de ciseaux en perspective.

La paire de ciseaux portée comme un monocle est une énorme paire comme celles utilisées par les tailleurs. Il ne s’agit pas de ciseaux à papier.

Avec une miniature de la sculpture « Scissors », les ciseaux, Valie Export mime une femme portant un monocle, les doigts de chair tendre tenant une des lames entre les trois autres.  JPEG - 60.4 ko
Valie EXPORT, photographe
Avec une miniature de la sculpture « Scissors », les ciseaux, Valie Export mime une femme portant un monocle, les doigts de chair tendre tenant une des lames entre les trois autres.