Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt… singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art…

 

art pariétal et art mobilier de la Préhistoire

Sculpture anonyme du bison de la Madeleine

en bois de renne.

  • Bison tournant la tête pour se lécher (bois de renne).
    La sculpture préhistorique du bison, en bois de renne, à été découverte sur
    le site archéologique de la Madeleine, à côté de Tursac près des Eyzies sur la D. 706 en allant sur Montignac. Situé au pied de la falaise, sur la rive droite de la Vézère, c’est le site éponyme de la période archéologique du Magdalenien (15 000 à 9 000 ans avant notre ère).
    Le site de la Madeleine doit son nom à une chapelle. Agrandie et voûtée d’ogives au XVe siècle, elle fut dédiée à Sainte Marie Madeleine, Marie de Magdala. Ce site donnera ensuite son nom (universel) à une période de la préhistoire, la dernière du paléolithique : le Magdalénien.

Fouillé dès 1863 par Lartet, puis Peyrony, le site archéologique de La Madeleine livra également, en 1864, une plaque d’ivoire, comportant la gravure d’un mammouth, espèce dont on a retrouvé des cadavres congelés en Sibérie. Le sculpteur anonyme qui a figuré ce mammouth en avait vu : preuve était faite d’un art très ancien. L’abri permit aussi de fournir une énorme quantité d’objets mobiliers : au total, 357 gravures et 25 sculptures et bas-reliefs. On y a également trouvé une statuette de Vénus en calcite ambré. On trouve les pièces issues de des fouilles dans le monde entier, certaines se (dont des parures) trouvent au musée national de préhistoire des Eyzies.

Dans le domaine de la SCULPTURE, voir aussi :