Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt… singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art…

 

« Take your Son, Sir ! » - 1857

Ford Madox Brown (1821 - 1893)

peintre

Peinture  JPEG - 114.5 ko
Ford Madox Brown : « Take your Son, Sir ! » (1857)
Peinture

Une nouvelle loi au sujet du divorce fut votée en 1857, date de la peinture « Take your Son, Sir ! » de Ford Madox Brown, loi dans laquelle, pour la première fois, les femmes d’Angleterre avaient la capacité juridique (le droit) d’entamer une procédure de divorce basée sur les griefs de l’abandon et de la cruauté.

Le vote de cette loi avait été précédé d’un débat public réel et important, animé avec ferveur par Lady Caroline Norton, qui lutta avec une passion déterminée pour obtenir la garde de ses enfants après que son mari l’eut abandonnée, portant ainsi sur la voie publique en Angleterre la question de la justice légale à l’intérieur du mariage et du divorce.

Dans la peinture de Ford Madox Brown, la femme bafouée exhibe courageusement au regard du public son bébé nu, sortant symboliquement de la matrice figurée par les plis de son vêtement, mettant en cause à la fois le séducteur (dont l’image est reflétée dans le miroir rond figurant une auréole derrière la mère) et la société, responsables ensemble de ce drame social.

Le thème de l’injustice sociale, et en particulier celui de la prostitution, fut traité plusieurs fois par les peintres anglais du mouvement des « Pre-Raphaelites ».

huile sur bois (détail). On aperçoit deux personnages figurant les témoins de la scène comme il était souvent d'usage de les figurer en reflet dans la peinture flamande.  JPEG - 21.9 ko
Le miroir dans la peinture de Jan van Eyck « Les époux Arnolfini » - 1434.
huile sur bois (détail). On aperçoit deux personnages figurant les témoins de la scène comme il était souvent d’usage de les figurer en reflet dans la peinture flamande.

Ford Madox Brown s’est probablement inspiré, pour l’auréole symbolique de la madone rebelle de « Take your Son, Sir ! », du miroir dans la peinture sur bois de Jan van Eyck en 1434 « Les époux Arnolfini ».

Regarder aussi sur le sujet l’article « Le miroir de la réconciliation »,au sujet de la peinture de Quentin Metsys, 1514, « le prêteur et sa femme ».