Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt… singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art…

 

« Si la peinture n’inquiète pas, qu’est-elle ? » Georges Braque

Georges Braque (1882 - 1963)

peintre

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt... singulière et remarquable parmi d’autres.
:: : ARTBITE :: :, un voyage dans le monde de l’art...

Maisons à l’Estaque, peinture à l’huile :

Georges BRAQUE, peintre et sculpteur est l’un des initiateurs du CUBISME avec Pablo Picasso. Ainsi va l’histoire : Lors de l’exposition de ses toiles à la galerie Kahnweiler, le critique Louis Vauxcelles compare sa peinture à un amoncellement de petits cubes. Le mot est dit. De 1909 à 1912, Braque et Picasso élaborent les théories du CUBISME. L’artiste ne va plus chercher à copier la nature mais à la décomposer en masses pour la recomposer.Il représentera le modèle selon plusieurs points de vue, mais en une seule image fixe (comme si le peintre tournait autour du modèle pour en peindre l’intégralité). Ainsi aura lieu une multiplication des facettes. Les formes seront alors géométrisées et simplifiées ainsi que les couleurs qui seront majoritairement des camaïeu de gris et de bruns. Il s’agit d’une peinture toujours figurative mais complexe.

huile et pigments sur toile - 1909.  JPEG - 38.7 ko
Georges Braque « Verre sur la table »
huile et pigments sur toile - 1909.

Parallèlement, Georges Braque poursuit sa peinture de paysages influencée par Cézanne, paysages qu’il finit par abandonner pour les natures mortes.

Georges Braque introduit plus tard dans sa peinture des collages, que ce soit de papiers peints, de journaux, d’affiches. Cette technique est appelée « papiers collés ». Il est maintenant plutôt question d’aplats de papier dans un plan frontal que d’amoncellement de volumes, c’est la phase synthétique du CUBISME.

1906- Paysage à l’Estaque. Peinture à l’huile de Georges Braque qui travaille alors à rendre les ombres uniquement par des couleurs. C’est la période des "Fauves".

Georges BRAQUE est le premier peintre exposé au Louvre de son vivant lorsqu’il réalise de 1952 à1953, la décoration du plafond de la Salle Etrusque du musée du Louvre à Paris..