Artbite

A un moment donné, quelque part, une œuvre d’art éclôt… singulière et remarquable parmi d’autres.

: : : ARTBITE : : : , un voyage dans le monde de l’art…

 

Frantisek Kupka (1871 - 1957)

peintre et illustrateur

Frantisek KUPKA, peintre et illustrateur.

Peinture à l'huile et pigments sur toile de Frantisek Kupka, peintre (1871 - 1957).  JPEG - 84.3 ko
« Plans par couleurs » (1910 - 1911)
Peinture à l’huile et pigments sur toile de Frantisek Kupka, peintre (1871 - 1957).

(...) Ce tableau « Plans par couleurs » (1911), longuement mûri, constitue le premier accomplissement pour Frantisek Kupka de sa théorie des plans, au moment même où il consigne par écrit ses réflexions sur l’art.
Probablement l’un des pionniers de l’art abstrait, au salon des Indépendants de 1912, Frantisek Kupka expose trois peintures intitulées également "Plans par couleurs" qui sont ses dernières peintures figuratives exposées aux salons.
Kupka utilise encore des poses classiques pour son modèle, joue sur des effets de contre-jour, et radicalise sa théorie des plans en géométrisant l’espace du tableau par un réseau de lignes.
Le volume est décomposé par des aplats colorés, géométrisés.
Frantisek Kupka parvient, avec les "Plans par couleurs", à une solution plastique qui semble s’apparenter, d’un point de vue formel, au mouvement cubiste.
La démarche de Kupka, cependant, n’a fondamentalement rien à voir avec celle des cubistes, dont il stigmatise la tentative, absurde et désespérée selon lui, de vouloir rendre l’espace dans ses trois dimensions. Selon Kupka, cette tentative ne peut que conduire à une déformation, qu’il condamne.
La création plastique s’organise, pour Frantisek Kupka, à partir d’une réflexion sur les agents picturaux, développée dans son livre "La création dans les arts plastiques".
Dans "Plans par couleurs" et "Grand nu", Kupka procédait à une analyse du volume par la couleur. Avec "Plans par couleurs" de 1910-1911, il aboutit à une synthèse harmonieuse : le traitement descriptif du visage coexiste avec une structure géométrisante qui enserre la facture picturale animée. La figure est dématérialisée, tandis que la matérialité de la peinture est mise en avant.

Frantisek KUPKA, comme Leonetto Cappiello, est l’auteur de plusieurs illustrations de journaux satiriques comme « L’Assiette au beurre » de Samuel Schwarz :
Couverture de "L’Assiette au Beurre" (n° 162, 1904) sur les Religions par François Kupka.

Couverturedu journal satirique "L'Assiette au Beurre", n° 162, 1904, sur le thème « les Religions » par François KUPKA.  JPEG - 56.4 ko
Frantisek KUPKA, illustrateur
Couverturedu journal satirique "L’Assiette au Beurre", n° 162, 1904, sur le thème « les Religions » par François KUPKA.

N° 41 du 11 janvier 1902 sur le thème de L’Argent.

Auteur de la couverture du n° 41 du journal satirique « L'Assiette au Beurre » sur le thème de « L'Argent ».  JPEG - 182.5 ko
Frantisek KUPKA, illustrateur
Auteur de la couverture du n° 41 du journal satirique « L’Assiette au Beurre » sur le thème de « L’Argent ».

Des LIVRES :

  • "La Création dans les Arts Plastiques" de Frantisek Kupka est publié à Prague en 1923. Il est édité chez Diagonales avec une préface de Philippe Dagen.
    Auteur du livre La création dans les arts plastiques, édité chez Diagonales avec une préface de Philippe Dagen.  JPEG - 28.7 ko
    Frantisek KUPKA, peintre et illustrateur
    Auteur du livre La création dans les arts plastiques, édité chez Diagonales avec une préface de Philippe Dagen.
  • Frantisek Kupka : autour d’un point / Milos Cvach , Atelier des enfants et Musée national d’art moderne, éditions du centre Pompidou, collection l’art en jeu, 1991.
  • Kupka de Serge Fauchereau, éditeur Albin Michel, 1988.